Glossaire
Tous 4 A B C D E F H K L M P R S T V W
Tous A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
4/4

Le 4/4 est une signature temporelle qui détermine qu'il y a quatre temps dans une mesure.

A cappella

Voix généralement extraite ou enregistrée à partir d'une chanson existante, qui est utilisée dans les remixes, les bootlegs et échantillonnée dans les originaux. Elle peut également faire référence à un groupe de chanteurs interprétant un morceau sans accompagnement.

Acid house

L'acid house est un sous-genre de la house développé vers le milieu des années 1980 par des DJ de Chicago. Le style est défini principalement par les sons et les lignes de basse "acide" de la basse électronique Roland TB-303.

AFTER

Quand y’en a plus, y’en a encore ! Au lever du jour, quand la nuit s’achève et que la fête prend fin, d’autres fêtes prennent le relais, dans des lieux établis ou underground, pour ceux qui n’en ont pas assez de danser. La musique est en général plus calme, ambient, deep, trance ou simplement house, pour se calmer doucement jusqu’au sommeil. L’after idéal a lieu sur une plage au lever du soleil.

Aftertouch

Paramètre MIDI présent sur la plupart des claviers, il détecte la pression appliquée sur une touche après qu'elle ait été initialement jouée. Il peut ensuite être mappé (assigné) pour contrôler un paramètre spécifique, comme le volume, un filtre ou autre.

Arrangement

Façon dont les instruments et les sections sont disposés dans une piste/chanson. On parle respectivement d'instrumentation et de structure. 

Automation

Il s'agit d'une modulation d'un paramètre dans le temps, comme un sweep de filtre ou un changement de volume. Généralement, l'automation est enregistrée dans l'arrangement d'une piste et ajuste automatiquement un paramètre une fois enregistré.

Autotune

Logiciel / plug-in qui permet d'accorder automatiquement un son ou une voix à une note précise, notamment de modifier une performance vocale désaccordée.

BACKLINE

Le backline est le matériel nécessaire à sonoriser un lieu : câbles, micros, amplificateurs, enceintes tables de mixage... Il est souvent en partie à demeure dans les clubs mais peut également se louer auprès de backliners, qui proposent aussi platines, tables de mixages et instruments divers, pour les festivals, soirées ou en complément de l’équipement déjà disponible dans les salles.

Beat (battement)

Il s'agit du timing et du rythme de la musique. Voir aussi BPM

BEDROOM PRODUCER

Passionné de musique, il s’approprie (parfois très jeune) les logiciels de MAO (musique assistée par Ordinateur) et compose dans sa chambre (d’où bedroom) des morceaux qu’il poste sur les plateformes et réseaux sociaux dans l’espoir d’un succès viral qui peut être fulgurant, à l’instar de Petit Biscuit ou Kungs. Le cas échéant, il peut envisager signer un contrat d’édition, trouver un label et ainsi développer sa carrière. La question du live se pose également, car c’est ce qui va permettre de donner une plus grande visibilité à sa musique et surtout produire les meilleures opportunités de revenus.

Bit-depth

Le nombre de bits définit la résolution et la qualité d'un enregistrement. La plupart des enregistrements audio sont en 16 bits (qualité CD en 41khz) ou 24 bits. Le maximum de bit est de 32. Plus le bit-depth est élévé, plus le fichier ou l'enregistrement audio sera lourd. 

BOOKER

On l’appelle plus communément « tourneur » dans les autres genres musicaux. C’est la personne ou la structure qui s’occupe de trouver des dates à son artiste (DJ set, live, concert…). Il organise aussi la plupart du temps les déplacements, logements et repas de l’artiste, en négociation avec le club ou le festival qui le programme. Le booker salarie l’artiste, souvent déclaré en intermittent du spectacle, en prélevant une commission pour rémunérer son activité. Si l’artiste a sa propre structure, il peut se faire payer sur facture auprès de son booker. Dans ce cas le booker établit un contrat de mandataire, de représentation exclusive de l’artiste. Il s’agit souvent d’artistes produisant des disques, ayant parfois leur propre label, en capacité de structurer leurs activités.

BPM

Beats per minute, ou battements par minute. C’est la mesure du tempo de la musique. On peut l’augmenter ou le diminuer sur les platines et tables de mixages pour mieux mixer les morceaux entre eux.

BREAK

Le Break est une pause dans la progression d’un morceau, coupant certaines de ses pistes principales (mélodie, voix, basses) pour souvent ne garder que la rythmique. Il permet de passer d’une partie à une autre, mais aussi de créer la frustration et l’anticipation chez le public, pour mieux le faire exploser au moment de la reprise de la rythmique et/ou basse, appelé le drop.

Buffer (mémoire tampon)

La latence de sortie audio est le temps qui s'écoule entre la génération d'un échantillon audio par un logiciel et la lecture de cet échantillon par la prise casque ou le haut-parleur intégré. Cette latence est intrinsèquement liée au buffer, à la puissance du processeur de l'ordinateur et à la carte son utilisée. La taille de la mémoire tampon (buffer en anglais) est le temps alloué à l'ordinateur pour traiter l'audio de la carte son ou de l'interface audio. 

Build-up

Section qui mène à un drop, crée de l'énergie et de la tension dans un morceau.

CDJ

Les CDJ sont des modèles de platines développées à l’origine par Pioneer permettant entre autres d’apposer des « points cue » (qui donnent la possibilité de revenir à n’importe quel moment d’un morceau par la simple pression d’une touche), de scratcher et de caler des CD comme on le ferait sur un vinyle, et de visualiser le morceau sous forme d’onde.

Clipping

Type de distorsion introduit lorsque l'audio sature dans un domaine analogique ou numérique. L'écrêtage analogique est appelé écrêtage doux, tandis que l'écrêtage numérique est appelé écrêtage dur.

Clock

Signal MIDI qui fournit des informations BPM pour que les appareils restent dans le tempo. Un premier appareil (comme un séquenceur) émet le signal et les autres machines (comme un synthétiseur ou une boite à rythmes) le suivent.

Control Voltage (CV)

Signal électrique analogique qui indique à un autre dispositif de moduler en fonction d'un certain niveau de tension. Il s'agit essentiellement du routage de la modulation pour les synthétiseurs analogiques/modulaires.

CPU (Central Processing Unit)

"cerveau" d'un ordinateur qui traite toutes les informations. Le circuit électronique exécute les instructions d'un programme informatique. L'unité centrale exécute les opérations arithmétiques, logiques, de contrôle et d'entrée/sortie de base spécifiées par les instructions d'un programme.

Crossfader

Bouton de commande souvent présent sur les tables de mixage DJ, qui permet d'effectuer un fondu entre deux sources audio ou deux signaux.

Cutoff

Contrôle sur un filtre qui spécifie où les fréquences vont s'arrêter.

DANCEFLOOR

Le Dancefloor est la piste de dance. Par extension, le terme désigne aussi les danseurs et leur comportement, leur nombre, leur intensité. Selon la prestation d’un DJ, on peut donc observer un dancefloor parsemé ou bondé, calme ou hystérique.

Décibels (dB)

Mesure standard de l'intensité sonore. Les mesures de dB les plus courantes sont les suivantes : dBFS (audio numérique, où 0dB correspond à l'écrêtage), dBA et dB SPL (acoustique, où 0dB correspond au silence).

DEP

Le Droit d’Exécution Publique est le droit d'un auteur d’être rémunéré quand son œuvre est jouée, en concert, sur les médias, en club, dans les lieux publics…

DJ

Le Disc-Jokey est celui qui joue de la musique, la sienne ou celle d’autres artistes, sur des platines (vinyle ou CD) et machines. On distingue les DJ créateurs, qui transforment la musique qu’ils jouent par un savoir faire unique, des DJ animateurs qui sélectionnent et enchaînent les morceaux.

DJ SET

Un DJ set est la combinaison et l’enchaînement de morceaux sous différents formats (vinyle, CD, fichier) qui forment un mix plus ou moins long (de quelques dizaines de minutes à plusieurs heures).

Downsampling

Rendre un signal audio numérique moins lourd en diminuant son taux d'échantillonnage ou son bit-depth.

DRM

Le Droit de Reproduction Mécanique est le droit qu’a un auteur d’être rémunéré quand son œuvre est reproduite, dupliquée sur un support, vinyle, CD, DVD, mais aussi fichier numérique… La SDRM collecte les DRM dont la Sacem s’occupe de les répartir.

DROIT D'AUTEUR

Le Droit d’auteur d’une création permet d’accorder une protection à l’œuvre, lui garantir un droit de propriété absolu et opposable à tous, lui assurer un droit exclusif d’exploiter son œuvre et d’en tirer un profit pécuniaire.

DROITS VOISINS

C’est le 3 juillet 1985 que la Loi « Lang » reconnaît les droits des producteurs de phonogrammes et de vidéomusiques, et des artistes-interprètes. Ces droits sont appelés « droits voisins » (du droit d’auteur) ou « droits exclusifs ». La loi reconnaît au producteur le droit d’autoriser la reproduction, la vente, l’échange ou la location, la communication au public de ses phonogrammes et vidéomusiques en contrepartie d’une rémunération.

 

DROP

Le Drop consiste à accumuler d’un coup un maximum d’éléments sonores d’un morceau de musique, notamment la basse, après avoir créé une attente en coupant plusieurs pistes du morceau le temps d’un Break. Il crée l’explosion du public en menant vers le point culminant du morceau.

DRUM & BASS

La Drum & Bass a émergé à la suite de la jungle anglaise du début des années 1990. Basée sur les rythmiques syncopées très rapides de la jungle, de 160 à 170 BPM, elle associe breakbeats et infra basses puissantes issues du son de la fameuse boîte à rythme Roland TR-808, des lignes de synthétiseurs ainsi que des vocaux scandés, « toastés » selon l’expression jamaïcaine qui infuse la culture anglaise. Alors que la jungle s’est effacée avec le 20ème siècle (même si on constate quelques résurgences aujourd’hui), la Drum & Bass a repris le flambeau, mondialisant le genre et engendrant de nombreux sous-genres des deux côtés de l’atlantique, du dubstep au hardstep et jusqu’au Juke / footwork de Chicago.

 

Drum Fill

Court passage rythmique permettant de soutenir l'attention de l'auditeur entre deux phrases d'une mélodie.

DSP (Digital Signal Processing)

Tout traitement audio qui se produit dans le domaine numérique. Sur certains matériels hardware ou analogiques, on peut retrouver des DSP sous forme de processeurs (SHARC).

Dynamique (delta son)

Décrit les caractéristiques des différences d'amplitude dans l'audio. Cette amplitude peut être altérée et modifiée par des effets audio comme le compresseur, l'expandeur ou encore le limiter.

EDIT

Un Edit consiste à recomposer un morceau de musique, à partir de ses éléments séparés (ou pistes, ou stems), en ne gardant que ceux considérés comme les plus efficaces, pour créer une nouvelle version du morceau, plus lente ou plus courte, selon les besoins du créateur. Un edit pour les radios (radio edit) aura tendance à réduire le morceau pour le rendre plus efficace et diffusable, un edit pour les clubs (club edit) à l’inverse rallongera certaines parties rythmiques pour allonger le temps de danse.

EDM

Le terme Electronic Dance Music, ou EDM, est ambigu, car aux États-Unis, où les musiques électroniques ont mis plus de 20 ans à sortir de l’underground de Chicago et de Détroit, le terme regroupe toutes les musiques électroniques. Car ce genre a définitivement consacré la maturité commerciale des musiques électroniques, parachevée aux USA, et cristallise souvent la ligne de démarcation entre underground et commercial. L’EDM, en tant que genre musical, emprunte autant à l’eurodance des années 1990 qu’à la Drum & Bass ou à sa version plus musclée la Trap, alliant rythmiques martelées, sonorités stridentes et voix filtrées. Si elle défrise à ses débuts, notamment avec sa star américaine Skrillex, issu du métal, elle s’est aujourd’hui polie et s’épanouit dans le monde entier avec l’EDM aux voix pop-dance de Steve Aoki, Avicii, Calvin Harris ou David Guetta.

 

Effets sonores

Plug-in, effet ou équipement qui traite l'audio et modifie les propriétés du son. Peut faire référence à l'EQ, la compression, la réverbération, le délai, la distorsion, etc.

Envelope Follower

Périphérique détectant la variation d'amplitude dans le temps d'un son et produisant un signal de contrôle calqué sur cette caractéristique. Il offre généralement la possibilité de modifier l'étape d'attaque et de relâchement (decay) du signal d'entrée.

Eurorack

Format standard de système modulaire dont les modules sont conçus de manière à être compatibles entre eux.

Fader

Bouton physique ou virtuel rectiligne réglant le niveau d'un signal électronique. C'est un outil essentiel dans l'art du mixage d'un morceau.

Filtre

Effet permettant de conserver ou supprimer des fréquences. Les différents types de filtres comprennent le filtre passe-bas, le filtre passe-haut, le filtre passe-bande etc.

Firmware

Classe spécifique de logiciel informatique qui fournit le contrôle des composants d'un appareil.

HOUSE

La House Music est née à Chicago dans les années 1980, quand des DJ de la culture gay et afro-américaine commencèrent à transformer la disco à l’aide de boîtes à rythmes et de lignes de basse synthétiques. Frankie Knuckles, le groupe Phuture emmené par le chicagoan DJ Pierre ou Mr.Fingers (Larry Heard) lancent le mouvement. La house se caractérise par des sonorités principalement tirées des boîtes à rythme Roland TR-808 et TR-909 ainsi que du synthétiseur basse Roland TB-303. Elle peut contenir des samples et des parties vocales, souvent sur un rythme oscillant autour de 120 BPM. Elle se répand en Europe à la fin des années 1980 via l’Angleterre et la Belgique. Preuve de la pénétration de la house dans la culture populaire, le tube « French Kiss » de l’américain Lil Louis publié en 1989, servira en France de base au tube potache de Lagaf « Bo Le Lavabo » en 1990. Elle donnera naissance à de nombreux sous-genres, dont l’Acid House ou la Deep House.

 

KICK

Le Kick est la percussion qui marque le temps, souvent le son d'une grosse caisse de batterie, qui définit le BPM et sur lequel le cœur et le danseur se calent. On parle aussi de « pied » (évoquant le pied qui tape sur la grosse caisse).

Latency (latence)

La latence de sortie audio est le temps qui s'écoule entre la génération d'un échantillon audio par un logiciel et la lecture de cet échantillon par la prise casque ou le haut-parleur intégré. Cette latence est intrinsèquement liée au buffer, à la puissance du processeur de l'ordinateur et à la carte son utilisée. La taille de la mémoire tampon (buffer en anglais) est le temps alloué à l'ordinateur pour traiter l'audio de la carte son ou de l'interface audio. 

LIVE

Un Live de musique électroniques consiste pour l’artiste à créer sa musique en direct, à partir d’une combinaison de machines et d’instruments qui lui est propre : platines (CD, vinyle, fichier), ordinateurs, contrôleurs, pédales d’effets, claviers, synthétiseurs… Quand le musicien ne joue que sur des machines, le public non averti peut parfois avoir du mal à faire la distinction avec un DJ set, distinction pourtant très importante aux yeux (et aux oreilles) des afficionados.

Logiciels de synthèse sonore

Les logiciels de synthèse sonore sont des software « tout en un » apparus à partir de 1999 et permettant, avec leurs banques de sons immenses, de superposer une infinité de pistes MIDI, de créer et de modifier à l’envi ses propres effets sonores (reverb, saturation, delay, etc…). L’apparition de ces softwares comme Max/MSP ou Ableton ont donné un second souffle à la manière de produire la musique électronique et de la jouer en live, en plus d’avoir largement contribué à la démocratisation de la composition musicale.

MAO

Ce sigle désigne la Musique Assistée par Ordinateur, soit tous les outils et logiciels qui permettent de composer de la musique à partir d'un ordinateur.

MASH-UP

Le Mash-up consiste à mélanger plusieurs morceaux, généralement deux, en combinant leurs différentes parties (vocale, rythmique, mélodique), si besoin en en retravaillant le tempo et la structure.

MIDI

Le Musical Instrument Digital Interface est un langage qui sert de protocole de communication entre instruments. Il permet de contrôler et synchroniser n’importe quelle machine via une autre machine, ou son ordinateur.  En paramétrant le son de « sortie », le MIDI permet d’obtenir une piste de percussion, de basse ou de flute d’une simple pression sur un synthétiseur relié à son ordinateur. Ce procédé créé en 1983 a constitué une vraie révolution dans la production musicale et a mené à l’avènement du « home studio ».

MP3

Le mp3 est un format de compression musicale permettant une immense capacité de stockage de musique dans très peu d’espace. Cette innovation quand elle est apparue a poussé les constructeurs électroniques à développer de nouveaux logiciels de mix comme Final Scratch, Traktor Scratch, Djay ou Serato (avec un coût bien inférieur à celui de platines CDJ), capables de gérer une telle quantité de sons et permettant aux utilisateurs de pouvoir réaliser remix et mash-up à partir de fichiers musicaux téléchargés en quelques minutes.

PEAK TIME

Le Peak Time (ou heure de pointe en français) est le cœur de la nuit. C’est celle à laquelle le dancefloor est au maximum de sa fréquentation et de son intensité. Lors d’une nuit en club classique, elle se situe aux alentours de 3h du matin. C’est l’heure à laquelle sont programmés les artistes les plus renommés.

PHONOGRAMME

Le Phonogramme est la fixation d'une séquence de sons, quel qu'en soit le support. C’est donc un disque (vinyle, CD), mais aussi un fichier numérique ou une cassette.

PLATINE

Outil privilégié du DJ, il en existe une grande variété. Qu'elle soit physique ou numérique, la platine permet aussi bien de mixer sur vinyle que sur clé USB.

PRODUCTEUR

« Le producteur de l'œuvre audiovisuelle est la personne physique ou morale qui prend l'initiative et la responsabilité de la réalisation de l'œuvre » (Code de la propriété intellectuelle, article L.132-23), y compris les investissements financiers, d’un disque ou d’un clip.

Attention ! Dans les musiques électroniques, le terme de producteur désigne souvent le compositeur (cf. PRODUCTEUR/PRODUCER).

PRODUCTEUR/PRODUCER

Dans les musiques électroniques, on utilise généralement le terme « producteur » pour désigner le compositeur de musique, au sens de celui qui crée la musique, le verbe produire étant pris dans son sens de fabrication.

Attention ! Le terme producteur prend un tout autre sens en France en termes de droits.

Rekordbox

Rekordbox est un logiciel de gestion musicale créé par l'éditeur français MixVibes pour Pioneer DJ. Il permet aux DJs de préparer leur collection musicale pour pouvoir mixer avec les lecteurs des gammes CDJ et XDJ de Pioneer DJ, qui sont compatibles Rekordbox. Le logiciel peut gérer plusieurs playlists en même temps, placer des points de repère (hotcues) et boucles (loops) sur chaque morceau, calculer le BPM ou encore détecter la clé harmonique.

REMIX

Un Remix est une version revisitée d’un morceau. Elle est réalisée à partir des éléments séparés du morceau (ou pistes, ou stems), en studio ou en live. Elle consiste, pour un producteur ou un DJ remixeur, à appliquer sa patte musicale au morceau d’un autre artiste, en modifiant la structure, la durée, la rythmique, les sonorités, les instruments, les effets du morceau original. Le remix est souvent signé du nom du DJ remixeur. Plus ce dernier est célèbre, et plus le remix a de valeur et met l’artiste original en valeur.

 

> Le remix de “Bons Baisers d’Ici” d’Alain Chamfort par Jennifer Cardini et David Shaw

RÉMUNÉRATION ÉQUITABLE

C’est la rémunération des artistes interprètes et des producteurs pour la diffusion de la musique enregistrée. Elle est principalement proportionnelle aux recettes d'exploitation pour les radios, les télévisions, les discothèques ou bars et restaurants à ambiance musicale pour lesquels la musique est attractive, et constitue un élément essentiel de leur activité. Elle est principalement forfaitaire pour les lieux dits «sonorisés», auxquels la musique de sonorisation apporte une valeur ajoutée.

SAMPLE

Le Sample (échantillon en français) est un extrait sonore d’un morceau de musique original (voix, instrument, rythme…), plus ou moins long (d’une ou deux à plusieurs dizaines de secondes) isolé et utilisé dans un autre morceau, soit comme illustration passagère, soit comme élément constitutif de la structure du nouveau morceau. Attention ! Un sample doit être déclaré, c’est-à-dire avoir été négocié avec l’artiste ou ses ayants-droit, pour obtenir auprès d’eux l’autorisation contractuelle et donc payante, d’utiliser le morceau original. Il existe également des banques de samples libres de droits.

 

> Sur le morceau « Never Grow Old (Re-Plant) » de Floorplan (un projet du célèbre producteur de techno de Detroit Robert Hood), sample le morceau « Never Grow Old » d’Aretha Franklin.

Son Analogique / Digital

Un son analogique se produit dans l'espace physique de composants électroniques par opposition aux bits dans l'espace numérique et digital. Les signaux et la technologie analogiques sont continus, alors que les signaux numériques sont limités à la fréquence d'échantillonnage et à la profondeur de bits définis. Ainsi, l'analogique est généralement considéré comme ayant un son plus chaud et plus réaliste.

SOUNDSYSTEM

Système de sonorisation qui permet de mettre en valeur les mix et compositions lors de sets en club, boîte de nuit ou festival. 

TECHNO

La Techno est née à Détroit en même temps que la House à Chicago, mais elle a très vite également pris racine en Allemagne à Berlin et en Angleterre. Plus dure que la House, influencée autant par ses racines noires américaines soul et funk que par les expérimentations electro-new wave européennes de Kraftwerk, elle reflète les univers sombres et industriels qui l’ont vue grandir, que ce soit à Détroit ou à Berlin. Marqué par un tempo oscillant de 120 à 150 BPM, des sonorités issues de synthétiseurs et des boîtes à rythme Roland TR-808 et TR-909 qui font la part belle à des rythmes lourds et aux cymbales rapides, elle a embrassé les évolutions de l’informatique musicale avec un souci futuriste marqué. Elle recèle de nombreux sous-genre, de la Techno Hard Core à la Techno Minimale en passant par la Trance.

 

VIDÉOMUSIQUE

C’est le terme par lequel les organismes désignent le clip (ou vidéoclip) ! A savoir la fixation d’une séquence d’images illustrant un phonogramme (un disque donc).

WARM UP

Le Warm up est le début de la soirée, la période pendant laquelle le DJ chauffe la salle, met en conditions les danseurs pour les mener vers le peak time.